HISTORIQUE

 

Dès les années 1982-1983, les premières courses de camions apparaissent du côté de Lyon et Dijon.

Elles sont organisées sur des circuits dessinant un huit [elles contiennent donc un carrefour] ce qui les rendait pour le moins assez spectaculaires.

 

Dans le même temps, sous l'égide de Paul Labruguas, sont créés l'association de Camion Cross et le Golden Trucks, sorte de championnat de France non-officiel.

 

Pour autant, même si l'histoire s'est jouée dans un mouchoir de poche avec les Normands, il semble bien que rien n'aurait été possible, en premier, sans la ténacité et l'impulsion essentielle donnée par une poignée de bretons passionnés de courses et de grosses cylindrées.

Désireux de nouveautés et à la recherche de petites poussées d'adrénaline, ils aimaient se retrouver avec leurs camions, de manière "sauvage" dans les prés bretons.

 

La première course authentique - tout au moins celle qui se rapproche le plus de celles que nous connaissons aujourd'hui - s'est tenue à KERBRAS (56), en 1985, à l'initiative de quelques précurseurs appartenant au Camion Karting Cross du Morbihan et de l'Ouest (CKCMO).

Pour la petite histoire, il faut savoir que cette première épreuve aurait pu aboutir à un parfait "fiasco" pour le Camion Cross, au lieu de cela ce fut un véritable "tabac"! En effet, le jour de l'épreuve, la région était balayée par une pluie diluvienne, la nature très accidentée du circuit rendait la course impossible car très dangereuses en raison des conditions météorologiques. Alors que les organisateurs s'apprêtaient à annuler le meeting, en l'espace de quelques minutes la pluie torrentielle fit place à un soleil radieux tout à fait imprévu. Le public ne s'y est pas trompé, bien qu'il s'en soit fallu de peu, la manifestation connut un énorme succès et le Camion Cross naissait finalement sous les meilleurs auspices...

 

Dès l'année suivante, un circuit mieux adapté à la course est créé sur le site de Kernantec, à Baud (56). Il est aujourd'hui le plus ancien dans la discipline.

 

Consécutivement, plusieurs circuits bretons et normands s'ouvrent à cette discipline et chaque année davantage de pilotes rejoignent les grilles de départ.

Face à une telle réussite, la Fédération Française des Sports Automobiles (FFSA) donne son feu vert et reconnaît officiellement le Camion Cross en 1991, permettant rapidement de structurer la discipline en lui donnant des règles précises avec des contrôles techniques ne laissant aucune place à la négligence notamment sur les questions de sécurité.

 

En 1991, est créé le "Golden Trucks - Les Routiers" qui se dispute principalement sur les circuits de Mantes-La-Jolie, Lessay, La Feuillée, Treignac, auxquels s'ajoutent des circuits complémentaires bien qu'ils ne comptent pas encore pour l'attribution du trophée : Roanne, Baud, Plouguenast et Dolo.

 

A partir de 1994, sous la houlette d'Eric Roulière qui en a assuré tout le suivi jusqu'en 1997, est mis en place un véritable trophée sur huit épreuves qui n'est autre qu'un Championnat de France "officieux", avec à terme, l'espoir pour les organisateurs et pilotes, de voir leur trophée homologué par la FFSA en Championnat de France "officiel".

Aussi, cette perspective rend t-elle la bagarre de plus en plus rude et attrayante, provoquant même un vif intérêt pour quelques pilotes du camion piste tels que Caudron et Robineau.

Cette année-là, le trophée se court avec 33 engagés répartis pour l'essentiel dans neuf Teams:

- trois teams bretons: "Brest Camions Cross", "CKCMO" et "ASA Maine-Bretagne";

- deux teams normands: "ASA de la Lande" et "ASA Rouennaise";

- deux teams limousins: "Team Lemovices" et "Team Limousin Camion Compétition";

- deux teams parisiens: "ASA 77" et "ASA Evry".

 

Progressivement, les vieux camions sortis de la casse laissent place à de véritables bêtes de course infiniment mieux préparées qui nécessitent un pilotage indéniablement plus pointu.

 

Outre les journaux locaux, les revues spécialisées telles que "Les Routiers" et "France Route" s'intéressent aussi de près à cette discipline et lui accorde une large médiatisation, comparable à un vrai lobbying pour pousser la FFSA à lancer une épreuve officielle et reconnue au plan national.

Lors de la remise des prix de 1996 à Changé (72), "France Route" décide en ce sens d'honorer par un prix spécial cinq grandes figures emblématiques de cette discipline, sans qui le Camion Cross n'aurait sans doute pas vu le jour ou tout au moins serait resté un sport local et désorganisé: Loïc Kervinio, Eric Roulière, Patrice Caudron, André Robineau et Robert Lenoël.

 

La consécration tant attendue de la FFSA, arrive finalement en 1998 via l'institution d'une Coupe de France de Camion Cross. Depuis, la discipline continue régulièrement à progresser et à se structurer avec, notamment:

         - la création en 2006 de l'Association des Organisateurs de Cmaion Cross (AO2C);

         - une réglementation en 2009 principalement liée à la sécurité des commissaires sur le circuit;

         - la mise en place de normes de sécurité toujours plus efficaces (remplacement régulier des sièges et harnais de la cabine, nouveaux arceaux de sécurité, montage de feux LED, obligation du port du hans).

 

Propos recueillis par Benoit Sadry.

 

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now